Vin de garde et terroir

Les grands vignobles produisent des vins de garde sous un certain nombre de conditions : ils bénéficient de formations géologiques anciennes, donc riches en matières minérales et peu pourvues en matières organiques, des cépages nobles et riches en tanins ont été choisis, le climat doit être tempéré, pas trop frais pour atteindre la maturité des raisins et pas trop chaud pour garder la finesse des arômes, en hiver la température doit descendre en dessous du zéro végétatif des cépages (environ 11° C) et l’été les nuits doivent être fraîches au moins un mois avant les vendanges afin que les vignes cessent de produire des tiges et de feuilles et réservent leur ressources pour les raisins, le vigneron doit attendre la vraie maturité des raisins et ne pas contenter de ladite « maturité technologique » des vins de cépages qui consiste à vendanger quinze jours trop tôt, dans les chais les macérations des raisins doivent se prolonger et l’élevage des vins doit durer plusieurs années. Ainsi les vins seront caractérisés par leur terroir, mélange subtil de géologie, de climat, de tradition et de savoir-faire.